Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le par rue du blogule rouge

Pour un Front de Gauche à Périgny !

Pour une politique nationale de gauche

Les élections municipales de mars 2014 seront le premier vrai test électoral de l’actuel gouvernement. Beaucoup d’entre nous avions cru voter à gauche lors des dernières élections. Rappelez-vous, nous avions voté pour que le changement, ce soit maintenant ! Depuis, nous avons eu droit à l’aggravation de la flexibilité avec l’ANI, l’augmentation de la durée de cotisation pour les retraites, les cadeaux par milliards d’euros au patronat, les gages donnés à l’Europe libérale par la signature du traité « Merkozy », j’en passe et des meilleures, comme les négociations en cours sur le grand marché transatlantique.

Pour une politique locale de gauche

Oui, direz-vous, mais ça, c’est la politique nationale et nous aurons, en mars, affaire à des élections locales. C’est un vieux débat. Au lendemain des élections municipales, tout le monde tirera néanmoins des leçons nationales du scrutin.

D’autre part, nous avons aussi, localement, des élus sortants qui cherchent à se prévaloir d’une image de gauche mais qui, en ne combattant pas au plan national la politique d’austérité (anciennement mise en œuvre par la droite et actuellement par les sociaux-démocrates), ne pratiquent guère non plus au plan local une vraie politique de gauche.

Par exemple, l’équipe municipale actuelle pratique le quotient familial « à la carte » pour permettre à tous l’accès aux offres communales.

Les citoyens de Périgny aperçoivent aussi les limites de la « démocratie représentative » prônée par leur maire actuel, consistant à dire : « Élisez-moi et laissez-moi représenter vos intérêts », lorsqu’ils mesurent leur influence sur les travaux en cours à la Pommeraie ou ailleurs…

Périgny accessible à tous, une liste Front de Gauche

Pour faire progresser les valeurs de gauche, solidarité sociale et idées progressistes (dont on aurait encore plus besoin dans la période actuelle), n’est-il pas urgent de s’investir dans un projet municipal autonome qui soit l’expression des besoins citoyens ?

C’est pourquoi une équipe s’est constituée à Périgny en une liste de candidats pour les élections municipales, autour de Daniel Vince, conseiller sortant, sous la bannière du Front de Gauche, avec l’objectif de rendre Périgny accessible à tous, pour promouvoir un projet municipal au service de l’humain d’abord !

Une base pour débattre

« Ce projet municipal n’est en aucun cas un catalogue de promesses que nous nous engagerions à réaliser si nous étions élus, précise cette équipe, il constitue une base sur laquelle nous vous appelons à débattre. Nous en sommes persuadés : un projet municipal n’est réellement viable que s’il est construit et décidé par les citoyens.

Les deux grandes orientations sur lesquelles nous nous engageons sont cependant : Plus pour le social et plus pour la culture.

Pour mériter son titre : « au service de l’humain d’abord », nous pensons que ce projet devra inclure les actions suivantes :

Continuer à maîtriser le budget

  • Se battre contre l’austérité en soutenant la lutte, à l’échelon national, contre la diminution des dotations aux collectivités locales.
  • Soutenir les luttes des salariés pour la sauvegarde de leur outil de travail et de leur emploi.
  • Rééquilibrer les dépenses en faveur de l’action culturelle. 4% des dépenses actuellement, c’est trop peu. Nous proposons de passer à 7%.

Nous le savons, notre commune aura cependant la capacité financière de réaliser des efforts importants comme les travaux urgents d'amélioration de nos rues et trottoirs.

Pour les aménagements urbains, de voirie, pour les accès aux bâtiments publics, nous voterons donc des budgets à la hausse, de même que pour la culture.

La commune est également en capacité financière de participer à la construction de nouveaux équipements. Leur financement se faisant bien sûr en partenariat avec les institutions concernées, CDA de La Rochelle, Département, Région ou État et même Europe.

Permettre de nouveaux services au citoyen

  • En créant une maison des salariés dans la ZI

Mettre à disposition des 7000 salariés de la zone industrielle un espace regroupant une antenne du pôle-emploi, les permanences syndicales, éventuellement des services de l’Inspection du travail.

  • En créant aussi une maison sociale unique regroupant différents services :

Caisse d’Allocations Familiales, Caisse Primaire d’Assurance Maladie, Assistance sociale, planning familial etc.

  • Pour les personnes âgées ou à mobilité réduite :

Permettre le renforcement des services d’aide ménagère, de livraison de repas à domicile.

Créer, dans les lotissements futurs, des logements adaptés à des personnes en perte d’autonomie.

Faire baisser le prix de l’eau grâce à une régie publique

Si l’adduction de l’eau devient une compétence de la CDA, nous proposons qu’une Régie publique la prenne en main pour que désormais « l’eau ne soit plus une marchandise » et que les usagers puissent participer démocratiquement à sa gestion.

Favoriser les liaisons douces et les transports en commun

  • Travailler pour la gratuité des transports en commun dans la CDA.
  • Itinéraires piétons et cyclables

Identifier, matérialiser, aménager et indiquer les parcours utilisables à pied ou à vélo.

  • Des transports collectifs adaptés

Créer une ligne de bus transversale de Périgny ou Saint-Rogatien à Beaulieu-Puilboreau, passant par la place des Droits de l’Homme, la ZI et Rompsay.

  • Une gare multimodale

Œuvrer pour une gare multimodale dans la zone des Quatre Chevaliers : train, bus, parking relais, abris sécurisés pour les vélos.

  • Améliorer le trafic dans la zone industrielle

Inciter à la réflexion sur la création d’un nouvel échangeur sur la rocade au nord de la zone des Quatre Chevaliers.

Avoir une politique culturelle dynamique

  • Construction d’une salle de concert polyvalente permettant d’exercer différentes activités culturelles dans de bonnes conditions d’accueil du public.
  • Création d’un comité de jumelage.
  • Réactivation d’un véritable comité des fêtes.
  • Travailler à l’ouverture d’un musée des droits de l’homme.

Créer un espace culturel et de loisirs

  • Regroupement dans un même secteur, autour de Palmilud par exemple, des infrastructures pour des activités culturelles ou de loisirs telles que salle de concert, musée, laser-games, parc de loisirs, aire pour camping-cars, etc.

Maîtriser la politique du Logement

  • Prendre l’engagement d’atteindre 30% de logements sociaux dans tous les projets de construction de logements à venir.
  • Encadrer le projet Bimby (« Construit dans mon arrière cour ») et maîtriser le coût du foncier pour assurer la nécessaire densification urbaine.

Faire plus pour la jeunesse et l’Éducation

  • Créer de nouvelles infrastructures (terrains de sport-loisirs, locaux de rencontres) et des nouvelles institutions (conseil de jeunes), en direction de la jeunesse.
  • Créer une seconde école primaire à Périgny pour désengorger l’école des Coureilles.

S’intéresser de près aux « Nouvelles technologies »

Améliorer l’accès à Internet pour tous dans la commune.

Ne pas oublier Rompsay

Les problèmes y sont en effet nombreux : circulation, accès, stationnement, commerces de proximité, transports en commun, etc. Discutons-en ensemble !

Une équipe pour Périgny : « Périgny accessible à tous ! »,

Voici la liste des candidats :

  1. Daniel Vince, 61 ans, conseiller en gestion à la retraite, conseiller municipal sortant. , candidat « afin que les habitants de Périgny et de Rompsay soient auteurs et acteurs des projets dont notre commune a besoin ».
  2. Rosella Contu, 44 ans, fonctionnaire territorial. « sensible, dynamique et volontaire, souhaite s’investir pour les valeurs de solidarité ! »
  3. Patrick Palem, 61 ans, technicien France-Télécom à la retraite. Souhaite « rassembler les associations, favoriser les échanges et le partage et créer une vraie dynamique sociale à Périgny ».
  4. Colette Tronchet, 64 ans, maître d’œuvre à la retraite. Candidate « pour mettre en œuvre une urbanisation réfléchie ».
  5. Baptiste Le Corre, 22 ans, étudiant en comptabilité et gestions des organisations, veut « défendre les valeurs humanistes, sociales et progressistes ».
  6. Clarisse Darfeuille, 44 ans, aide-soignante, est candidate « pour la famille, pour l’équité, pour l’humain ».
  7. Roger Foubert, 64 ans, retraité de la SNCF Ancien élu local (socialiste) en Région Parisienne. syndicaliste CFDT. Est candidat « Pour prendre en compte les aspirations des Pérignaciens ».
  8. Marie-Ange Mathieu, 61 ans, employée de la sécurité sociale à la retraite, est candidate « pour mettre l’humain au cœur de la vie communale, pour et avec les citoyens. »
  9. Patrick Cantais, 57 ans, technicien EDF à la retraite, est candidat « pour être acteur du projet municipal du Front de Gauche ».
  10. Sophie Cousin, 38 ans, factrice, est candidate « pour participer au projet communal ».
  11. Dilan Job, 20 ans, étudiant en droit, veut pouvoir « donner son avis sur les affaires de la ville ».
  12. Nicole Pissard, 56 ans, Adjointe administrative, est candidate pour qu’il y ait « plus de solidarité dans la commune ! »
  13. Éric Allard, 45 ans, employé EDF, candidat « pour que Périgny soit une ville où on se sente bien ».
  14. Dominique Bardreau, 52 ans, femme au foyer, « pour que la commune n’oublie pas les femmes seules et leurs enfants et qu’il n’y ait qu’un mot d’ordre : solidarité ! »
  15. Patrick Job60 ans, professeur des écoles à la retraite, candidat « pour que la gauche mène vraiment une politique de gauche !»
  16. Dany Morin, 56 ans, laborantine, candidate « pour porter une véritable politique de proximité dans notre commune et pour les gens d’abord ! »
  17. Jean-Luc Martin, 60 ans, technicien EDF à la retraite, secrétaire de l’Union départementale des retraités de la CGT, bénévole à l’A.I.D.E.
  18. Karine Agathe, 42 ans, employée dans un laboratoire, ne souhaite pas « être là pour juger, mais pour, ensemble, avancer ».
  19. Taras Kolodij, 58 ans, facteur à la retraite, candidat « pour les valeurs progressistes d’échange et de diversité et pour servir l’intérêt général dans la commune ! »
  20. Marie-Jeanne Traillaud, 64 ans, femme au foyer, candidate « pour qu’il y ait une vraie politique de gauche à Périgny aussi ! »
  21. Marc Moulin, 51 ans, conseiller de vente, candidat « pour un retour aux vraies valeurs de gauche ».
  22. Annie Bougraud, 74 ans, agent territorial à la retraite, candidate « pour que chaciun puisse trouver sa place dans notre commune ! »
  23. Éric Drapeau, 55 ans, menuisier, souhaite que nous puissions, « pierre après pierre, ensemble, construire l’événement ».
  24. Dominique Job, 60 ans, professeur des écoles à la retraite, candidate « pour plus de social et plus d’humain ».
  25. Florent Wiedemann, 41 ans, ambulancier, candidat « pour participer aux débats et réfléchir ensemble ! »
  26. Laurence Peyrat, 48 ans, ouvrière à domicile  
  27. Patrice Guerrero, 37 ans, postier
  28. Nadine Ferrois, 57 ans, secrétaire, candidate « pour être utile à la construction du bien commun à Périgny et à Rompsay ».
  29. Alain Ramos, 64 ans, docker à la retraite

 

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog