Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le par rue du blogule rouge

Compte-rendu du rendez-vous « vélo-citoyens »

du dimanche 2 février 2014

Les candidats de la liste "Périgny accessible à tous" (Front de Gauche) aux élections municipales avaient donné rendez-vous ce dimanche 2 février aux cyclistes de Périgny pour constater avec eux l’état des itinéraires cyclables de la commune. Plus d'une quinzaine de vélos était au départ.

Le circuit au départ de la Pommeraie a commencé par la rue Châteaurenard, le rond-point « de la gendarmerie » puis l’avenue Louis Lumière en prenant la piste cyclable qui traverse la ZI en direction de Rompsay, et longe aussi la rue de Vaucanson puis rejoint l’extrémité de l’ancienne voie ferrée de la ZI et débouche sur la rue des Gardes. Il s’est poursuivi à Rompsay par le franchissement du passage à niveau du chemin de fer puis du pont sur le canal, pour ensuite emprunter la piste du Conseil Général qui mène à La Rochelle le long du canal jusqu’à l’écluse. Le peloton a ensuite pris la bande cyclable et la piste qui, côté commune de La Rochelle, ramènent au collège Fabre d’Églantine et au Rond-point de La République. Revenu sur le territoire communal, il a ensuite pris la rue de Périgny et la Grande rue de Périgny, la rue du Péré, le chemin des Oiseaux, le chemin des Jards, la rue des Mottes, la rue des Palombes puis la nouvelle piste cyclable jusqu’à Saint-Rogatien et le retour à la Pommeraie s’est effectué par le même chemin, la piste du Vivier étant inondée ce jour là !

À l’issue de ce périple, un café citoyen a réuni les participants au bar du canton et a permis d’échanger sur la politique communale des itinéraires cyclistes à envisager et en particulier sur les points à améliorer :

  • Revêtements : il faut bannir les gravillons. On en trouve pourtant sur toute une portion de la piste dans la Zone industrielle. Ailleurs, les revêtements en cailloux beiges compactés se déforment très vite. L’ensemble des revêtements est de toute façon dans un état déplorable et réclame une réfection rapide et complète en enrobé.
  • Accessibilité (hauteur des trottoirs, barrières, sens interdits, entrée et sortie des ronds-points). Les 3 issues du chemin des oiseaux, par exemple sont barrées par des barrières difficilement franchissables. Mais on trouve aussi des poteaux gênants à l’entrée de la piste rue des Gardes et rue de Vaucanson ou à la sortie, rue du Berry, de la piste qui longe la départementale 108. D’une façon générale, il faut considérablement améliorer l’accessibilité des pistes qui est compromise par une trop grande hauteur des trottoirs, même au niveau de leur entrée. Quant aux franchissements des ronds points, C’est assez variable. Parfois bien conçus, ils semblent parfois affranchis de toute logique cycliste !
  • Marquage au sol : Il est actuellement inexistant ou très insuffisant. Particulièrement dans la zone industrielle où l’itinéraire cycliste emprunte souvent la contre-voie sans pourtant qu’aucune trace au sol, ni sous aucune autre forme, d’ailleurs, ne vienne renseigner sur le parcours à suivre ni sécuriser les cyclistes.
  • Indications de direction : Elles sont totalement inexistantes. Il existe peut-être en tout et pour tout 2 panneaux indicateurs dans l’ensemble de la commune.
  • Indications de distance : Totalement inexistantes elles aussi, elles seraient pourtant les bienvenues ! Si, paraît-il, on peut s’en passer en voiture (on les a abandonnées ces dernières années), il n’est pas indifférent, lorsqu’on se déplace à vélo de savoir si le but est à 1, 2, 4, ou 6 km !).
  • Avertissement aux automobilistes : Il faut avertir les automobilistes de la présence des cyclistes qui traversent éventuellement la voie par un panneau approprié. C’est très loin d’être actuellement le cas.
  • Interdiction des stationnements gênants (poubelles et voitures) : la police municipale n’aurait-elle pas un rôle à jouer dans la prévention et, si nécessaire, dans la répression de ces comportements inciviques ?
  • Poursuite de la création d’un réseau d’itinéraires cyclables. Il faut insister sur cette notion d’itinéraire qui peut comprendre bien sûr des pistes en site propre mais aussi des bandes cyclables et même, si nécessaire, pour assurer des transitions, des partages de voies automobiles. Des solutions cyclistes existent déjà pour aller à La Rochelle (le long du canal et par Villeneuve-les-Salines) et Saint-Rogatien, mais quid de Puilboreau (en direction de Beaulieu), Aytré ( vers la plage), La Rochelle (vers les Minimes- ce qui supposerait un franchissement vélo de la rocade par une passerelle en face de la piste existante des Cottes-Mailles ) ou même Dompierre (bientôt peut-être-mais quand ?-, grâce au réaménagement des berges du canal programmé par le Conseil Général ?) et Bourgneuf et La Jarne (possibilité d’utiliser les chemins vicinaux ?). L’accessibilité à toute une partie de la zone industrielle est aussi à revoir, en particulier pour traverser la D108.

Il manque donc de nombreuses pistes pour compléter le réseau, qu’elles soient destinées aux loisirs ou aux déplacements dits « utiles ».

Si on compare cet état des lieux avec celui effectué en 2003 par l’association « Vive le Vélo » (voir Rue du Blogule Rouge le dossier « Vélo, boulot, dodo » à l’adresse http://ruedublogulerouge.over-blog.com/page-3842004.html) on s’aperçoit que bien peu de choses a changé même si quelques hectomètres de nouvelles pistes ont été ajoutés. Les points noirs évoqués il y a 11 ans demeurent, pour la plupart. Seuls ont beaucoup changé les revêtements : ils se sont considérablement détériorés.

Pour le reste, malgré les quelques velléités de la majorité municipale actuelle, on ne constate pas concrètement sur son vélo une politique forte de promotion des liaisons douces, volonté qui pourtant est souvent affichée.

C’est pourquoi nous proposons d’inclure dans le projet municipal un budget adéquat mais surtout une forte dose de volontarisme pour améliorer les liaisons douces.

 

Vélo-citoyen à Périgny
Vélo-citoyen à Périgny
Vélo-citoyen à Périgny
Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog