Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le par rue du blogule rouge

Lors de la sortie cycliste-Voir sur ce blog l'article "vélo citoyen à Périgny- organisée en février dernier par l’équipe de « Périgny accessible à tous » (liste du Front de gauche pour les municipales) et à laquelle avait participé un membre de la majorité actuelle, chacun avait pu constater de nombreuses incohérences du schéma routier cycliste municipal et les nombreuses anomalies qu’il comportait.

 

À chaque découverte d’une de ces incohérences ou anomalies, le conseiller municipal présent clamait bien fort : « C’est pas grave, c’est prévu !» (sous-entendu, des travaux sont prévus).

Un trottoir d’accès à une piste trop haut ? « C’est pas grave, c’est prévu !».

Une barrière en travers de l’itinéraire conseillé pour les vélos ? « C’est pas grave, c’est prévu !».

Une plaque de regard dépassant de 5 cm au-dessus de la piste cyclable ? « C’est pas grave, c’est prévu !».

Un rocher placé come borne et débordant sur la piste cyclable ? « C’est pas grave, c’est prévu !».

Un panneau de sens interdit sur le parcours ? « C’est pas grave, c’est prévu !».

Un revêtement défoncé ou simplement inadapté ? « C’est pas grave, c’est prévu !».

 

Devant tant de constats d’innocuité et de promesses d’actions futures, nous ne pouvions que composer avec notre morosité un peu pessimiste tout en dénonçant avec force tous ces obstacles à la bonne humeur et au  trafic harmonieux des cyclistes pérignaciens et prévoir pour notre propre compte une politique urbaine capable de régler ces problèmes si le suffrage communal nous mettait aux commandes municipales.

 

Depuis lors, cependant, nous avons pu constater un frémissement certain. Nos revendications, nos remarques et nos propositions auraient-elles été prises en compte ?

 

Par exemple, quelques hectomètres supplémentaires de piste ont surgi dans la zone industrielle, rue de Vaucanson.

La piste de la rue de Vaucanson part de l'avenue Louis Lumière et va jusqu'à l'Avenue Paul Langevin.

La piste de la rue de Vaucanson part de l'avenue Louis Lumière et va jusqu'à l'Avenue Paul Langevin.

Par le plus grand des hasards, des marques au sol sont  apparues pour indiquer les parcours à privilégier pour les cyclistes. De nouveaux itinéraires ont été conseillés, comme par exemple celui de la rue de la Vallée, combiné à la nouvelle piste de la rue du château, à la rue des mouettes et à la rue des Courlis puis à la piste de la rue du Péré pour aller de la mairie de Périgny à Saint-Rogatien. Ou, pour la même destination, un deuxième itinéraire a été trouvé par le chemin des oiseaux.

Marquage au sol pour l'itinéraire conseillé vers le chemin des Oiseaux à l'entrée de la rue des bergeronnettes

Marquage au sol pour l'itinéraire conseillé vers le chemin des Oiseaux à l'entrée de la rue des bergeronnettes

On a aussi retrouvé les pots de peinture verte et quelques marquages au sol ont pu être tracés pour permettre aux automobilistes de déceler la présence d’une piste et donc d'éviter de jouer aux quilles avec les cyclistes qui peuvent l'emprunter !

Du côté des vélos, on sent comme un frémissement à Périgny…

Par inadvertance, peut-être, quelques panneaux routiers ont même fait leur apparition. (Mais sauf erreur, un seul panneau indicateur, pour diriger vers la zone industrielle depuis le Vivier, panneau d'ailleurs difficile à voir car tombé au pied de son poteau !)

Au croisement de la rue de la Coie et de la rue du stade on n'a pas changé la hauteur du trottoir à franchir mais la mention "sauf cycles" a été ajoutée au panneau de sens interdit

Au croisement de la rue de la Coie et de la rue du stade on n'a pas changé la hauteur du trottoir à franchir mais la mention "sauf cycles" a été ajoutée au panneau de sens interdit

Enfin, le trottoir (ou plutôt l’emplacement des parkings  autos) a été aménagé  en piste cyclable sur une partie de la rue du Château.

Encore faut-il sans tomber ou sans voiler sa roue, grimper le trottoir pour accéder à la piste

Encore faut-il sans tomber ou sans voiler sa roue, grimper le trottoir pour accéder à la piste

Un changement positif ? Bien sûr, nous ne pouvons que nous réjouir de voir certaines de nos observations prises en compte par la municipalité. Particulièrement nous pouvons nous réjouir de voir enfin promue la notion de parcours cyclable à privilégier, que nous appelions de nos voeux.

Cependant, loin d’une révolution, c’est seulement un premier frémissement !

 

En effet, bien des incohérences demeurent et d’autres ont même été rajoutées. 

 

Que penser en effet de la façon dont les cyclistes sont censés négocier leur virage à 100° pour entrer par un passage large seulement d’un mètre cinquante sur la nouvelle piste de la rue de Vaucanson en venant de l’avenue Louis Lumière alors que, venant tout juste de traverser la rue, des véhicules leur rasent peut-être encore les fesses ?

Désolé, mais pour imaginer une entrée de piste comme ça, t'es jamais monté sur un vélo !

Désolé, mais pour imaginer une entrée de piste comme ça, t'es jamais monté sur un vélo !

Que penser du débouché de cette même piste sur l’avenue Paul Langevin (rue à quatre voies séparées par un terre plein central) alors que l’entrée de la piste existante du chemin de la Caillaude reste inaccessible, bien qu’à quelques encablures et qu’il est également impossible de rejoindre d’ici la contre-allée pour revenir vers l’avenue Joliot Curie (en direction de La Rochelle, donc) ? 

Gloups !

Gloups !

Que penser de ces dangereux rochers (qui viennent doublonner les poteaux existants) déposés en plein virage pour interdire aux voitures l’entrée de la piste cyclable reliant Rompsay à la zone industrielle depuis la rue des Gardes ?

Du côté des vélos, on sent comme un frémissement à Périgny…
Du côté des vélos, on sent comme un frémissement à Périgny…

Que penser de l’itinéraire conseillé par la rue des Bergeronnettes pour rejoindre, depuis la rue du Château, le chemin des Oiseaux (voir le marquage au sol) qui débouche sur une triple barrière quasi infranchissable à vélo, deux trottoirs hauts de 5 cm et sur … un panneau « Interdit aux cycles » ?

Enlevons ces barrières intempestives et inutiles et ce panneau qui fait désordre !Enlevons ces barrières intempestives et inutiles et ce panneau qui fait désordre !

Enlevons ces barrières intempestives et inutiles et ce panneau qui fait désordre !

Que penser du passage conseillé aux cyclistes pour traverser la rue du Péré en sortant du chemin des oiseaux ?

Quand un peu de peinture ne suffit pas, il faut quand même allonger quelques euros pour "faire ce qu'il y a à faire" !Quand un peu de peinture ne suffit pas, il faut quand même allonger quelques euros pour "faire ce qu'il y a à faire" !

Quand un peu de peinture ne suffit pas, il faut quand même allonger quelques euros pour "faire ce qu'il y a à faire" !

Quant aux autres trottoirs d’accès beaucoup trop hauts générateurs de roues voilées, quant aux entrées ou sorties de pistes cyclables incohérentes (voir l’entrée au croisement de la rue de Palombes et la sortie de la nouvelle piste de la rue du Péré au rond-point de Saint-Rogatien), quant à l’absence des panneaux de direction et de distance, quant à l’entretien des revêtements, quant au marquage au sol en vert des traversées de routes dangereuses, rien ou encore bien trop peu ! 

Et on ne parle pas ici de la nécessaire campagne de prévention des mauvais comportements qu’il faudrait mener, pour empêcher le stationnement des voitures et celui des poubelles sur les pistes, pour inciter les automobilistes sortant d’un parking ou traversant une piste à laisser la priorité aux cyclistes, etc.

 

En progrès, donc, mais peut mieux faire !

 

Nous entendons d’ici la réplique à nos remarques : « C’est pas grave, c’est prévu !». Acceptons-en l’augure et attendons, ça viendra peut-être ? Mais n’attendons pas trop cependant. Notre voix semble avoir porté, profitons-en, non pour hausser le ton, mais pour faire encore mieux entendre (comprendre) nos propositions !

Et si on entretenait nos pistes ?
Et si on entretenait nos pistes ?

Et si on entretenait nos pistes ?

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog