Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le par rue du blogule rouge
Manifestation ce matin sous la pluie à La Rochelle contre la casse du service public

La situation dramatique du Service public de la Santé nous concerne  tous : il est nécessaire de le défendre !

Nous l’avons vu au moment des épisodes épidémiques, les personnels ne sont plus en capacité de répondre correctement aux besoins de la population, conséquence des milliers de suppressions d’emplois (22.000) et des fermetures de lits (16.000) décidées ces dernières années. Sans compter les fermetures d’établissement ou de services, de maternités : tout cela dégrade le service rendu à la population !

Cette dégradation insupportable des soins provient notamment de la loi Santé mise en place par le gouvernement Hollande‐Touraine. Ainsi, les Groupements Hospitaliers de Territoire (GHT) découlant de la loi Santé ont pour conséquences la fermeture de nombreux services, l'éloignement des lieux de soin, la concentration des pouvoirs et la diminution de la démocratie, la mutualisation de personnels, la dégradation des conditions de travail et de soins…

Ces attaques préparent la privatisation du système de santé, le rendant moins accessible à l’ensemble de la population. Mais les attaques contre les Services publics sont généralisées. Tout ce que subissent les personnels de la Santé, c’est l’ensemble des personnels de la Fonction publique qui le subit.

C’est la même volonté de restructuration territoriale et de démantèlement qui est à l’œuvre dans l’Enseignement supérieur et la Recherche publics. Les fusions d'établissements et la mise en place des communautés d'universités et d'établissements (« ComUE ») visent à remettre en cause les diplômes nationaux des étudiants et à mutualiser leurs personnels pour générer des « économies d’échelle » similaires à ce qui est recherché avec les GHT. Ces mesures visent aussi à remettre en cause l’existence des organismes publics nationaux de recherche comme le CNRS, l’INRA ou l’INSERM.  

La remise en cause du Service public c’est aussi la casse progressive de la formation professionnelle : en initiale en supprimant petit à petit les formations sous statut scolaire, ce qui revient à vider les lycées professionnels, en développant à la place uniquement l’apprentissage, entretenant de la concurrence là où il faudrait de la complémentarité ; le gouvernement continue avec la mise en concurrence, la privatisation et le démantèlement de l’AFPA.

MAIS LES PERSONNELS RESISTENT : ILS REFUSENT LE SACCAGE DU SERVICE PUBLIC, L'INEGALITE DE TRAITEMENT SELON LES TERRITOIRES ET LA DEGRADATION DE LEURS CONDITIONS DE TRAVAIL.

 

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog