Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le

La France est en guerre, comme l'annonce Macron, ou la France est en guère, comme le disent certains sur les réseaux sociaux ?

Guère de masques, guère de tests, guère de lits d'hôpitaux, guère d'appareils de ventilation, guère de personnel soignant, etc...

 

Guère de masques

Résultat de cette gabegie, les personnels soignants, en première ligne, réclament d'être protégés à cor et à cri. Macron et son gouvernement font des effets d'annonce mais les pharmacies ne sont toujours pas livrées !

Et quant aux autres professions en manque, techniciens du nettoyage, caissières, gendarmes (quoique, eux, on l'a vu lors de la dernière manif gilets jaunes, sont un peu mieux fournis), postiers, employés de banque, bref, tous ceux qui font face au public ou qui ont un lien avec les soignants, qu'ils attendent !

 

Guère de tests

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), par la voix de son directeur général, le chercheur éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, recommande depuis plusieurs jours que plus de  dépistages soient réalisés :

“...pour prévenir les infections et sauver des vies, le moyen le plus efficace est de briser les chaînes de transmission. Et pour cela, il faut dépister et isoler. 

Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés. Et nous ne pouvons pas arrêter cette pandémie si nous ne savons pas qui est infecté par le virus. 

Nous avons un message simple pour tous les pays : testez, testez, testez. 

Testez tous les cas suspects. 

Si le résultat du test est positif, isolez-les et trouvez avec qui ils ont été en contact étroit jusqu'à deux jours avant l'apparition de leurs symptômes, et testez également ces personnes. [REMARQUE : l'OMS recommande de dépister les contacts des cas confirmés uniquement s'ils présentent des symptômes de COVID-19] “ 

(Allocution liminaire du Directeur général de l’OMS lors du point presse sur la COVID-19 - 16 mars 2020)

C'est de cette manière qu'a procédé la Corée du Sud qui voit maintenant ses efforts récompensés par une baisse du nombre de cas, ou la Chine.

C'est ce que le Portugal va faire en rendant les tests gratuits pour tous.

Mais ce n'est pas ce que prône la France. Pourquoi ? 

«On n’a pas les capacités, ni humaines, ni au niveau des laboratoires, pour tester à la fois les nouveaux cas et les guéris. On délaisse le suivi. C’est un choix pragmatique. Ça ne veut pas dire que les gens ne guérissent pas.» (Alexandre Bleitbreu, infectiologue à la Pitié-Salpêtrière) 

Non, bien sûr, si on dispose de suffisamment d'équipements de réanimation, beaucoup guérissent. Mais justement, ce n'est pas le cas. Aussi d'autres infectiologues expliquent : 

«On a pris une stratégie qui n’est pas la stratégie du reste du monde technologique. Qui est très basse. Qui est de très peu tester. Depuis le début, pour de multiples raisons, et notamment l’idée que cela devait se faire dans des centres de référence, alors que c’est un test PCR banal que tout le monde est capable de faire. C’est pas la technique. Pas la capacité de diagnostic. C’est un choix stratégique, qui n’est pas le choix de la plupart des nations, en particulier des Coréens qui avec les chinois ont réussi à maîtriser l’épidémie, en faisant ça : dépistage, traitement. » (Didier Raoult, Institut Méditerrannée-Infection) 

 

Quant à l'intersyndicale nationale des internes en médecine, elle aussi réclame, outre un confinement total, un dépistage massif de la population.

La France est en guère

Guère de ventilateurs

La France ne risque-t-elle pas d'être en manque d'appareils de respiration artificielle ?

Avant la crise sanitaire, les hôpitaux français, équipés d’environ 5 000 ventilateurs médicaux, en commandaient entre 1 000 ou 1 500 par an. Aujourd’hui, « on nous en demande des centaines chaque semaine », témoigne Christophe Hentze, le directeur général France de Löwenstein Medical, un fabricant allemand de ce type d’équipement, au micro de France info ce 17 mars.

Alors que ce sont ces appareils médicaux qui apportent le meilleur soulagement pour les malades, et que le pic de l'épidémie est encore à venir, l'inquiétude causée par une quasi certaine pénurie ne fait que croître parmi les médecins.

 

Guère de lits d'hôpitaux

69000 lits d'hôpitaux ont été supprimés en France depuis 15 ans ! 17500 lits  depuis 6 ans. 4172 sous Macron ! Faut-il s'étonner du manque actuel ? Et ce n'est pas l'armée française (laquelle met 15 jours à monter ses tentes pour une trentaine de lits) qui suffira à améliorer la situation !

 

Guère de pilote dans l'avion ?

Pour taper sur l'hôpital public et réclamer une meilleure -moins chère- organisation des services, Macron était là ! Et son co-pilote Philippe aussi.

Pour taper sur les hospitaliers en colère du manque de moyens et de la casse du service public, les gazer et les réprimer, la police de Macron était là !

Où est  donc Macron, maintenant qu'il s'est posé en commandant en chef de cette guerre contre le coronavirus ? Toujours martial à la télé et Philippe toujours méprisant au Parlement mais tous deux parfaitement incompétents !

Prévenu dès janvier par sa Ministre de la Santé d'un danger aigu et imminent, Macron convoque un Conseil des Ministres extraordinaire un samedi matin, et ce qui en sort, ce n'est que l'utilisation de l'article 49-3 pour faire passer en force la réforme des retraites dont le pays , majoritairement, ne veut pas.

Des masques ? Des tests ? Des appareils de respiration ? Des lits d'hôpitaux ? Des Médecins et des personnels soignants en nombre suffisant ? Rien n'a été prévu.

On croit halluciner !

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog