Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le
Le buzz cathartique de Buzyn

Les déclarations de l’ex-ministre de la Santé, Agnès Buzin font le buzz actuellement sur les réseaux sociaux. A-t-elle accordée cette confession parue dans le Monde sous l’effet de la fessée qu’elle a subie au premier tour des élections municipales à Paris et qui la contraint à déclarer son retrait de la course à la Mairie ? A-t-elle voulu, en avouant qu’elle savait, expier sa traîtrise ?

En effet, dans un entretien au Monde  (article payant) paru mardi 17 mars, l'ancienne ministre de la Santé dit avoir alerté Édouard Philippe dès le 30 janvier sur le fait que les élections municipales “ne pourraient sans doute pas se tenir"  en raison de l'épidémie de Covid-19.

Car, affirme-t-elle, elle était au courant de l’arrivée d’une épidémie particulièrement dangereuse dès le mois de janvier et elle affirme aussi en avoir prévenu le Premier Ministre et le Président.

"Je pense que j'ai vu la première ce qui se passait en Chine : le 20 décembre, un blog anglophone détaillait des pneumopathies étranges. J'ai alerté le directeur général de la santé. Le 11 janvier, j'ai envoyé un message au président sur la situation. Le 30 janvier, j'ai averti Édouard Philippe que les élections ne pourraient sans doute pas se tenir. Je rongeais mon frein.“

Malgré cela, elle a préféré “quitter son poste“ -en pleurant, mais sans rien dévoiler publiquement- (On peut même dire “déserter“, puisque, d’après Macron lui-même, “Nous sommes en guerre), devant la promesse d’une possible élection comme Maire de Paris, en profitant du renoncement de Benjamin Griveaux, dû à ses exploits de vidéaste amateur. Elle a même fait téléphoner par son équipe de campagne à 500000 Parisiens pour qu’ils se déplacent dans les bureaux de vote, alors qu’elle savait qu’il ne s’agissait que d’unemascarade“.

Il va y avoir des milliers de morts“, conclut-elle !

Si elle dit vrai, dès le début janvier, elle savait, Philippe savait, Macron savait ! Est-il possible de laisser passer de telles turpitudes sans réagir ?

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog