Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le

Deux pays américains sont partis en guerre, les USA et Cuba.

Les USA contre le Vénézuela, pour défendre des intérêts pétroliers.

Cuba contre le coronavirus par solidarité humaine et humaniste et pour maintenir son système de santé malgré le blocus économique que les USA lui infligent depuis 58 ans.

Trump va-t-en guerre contre le Vénézuéla

Donald Trump veut isoler militairement le Vénézuela, au risque de déclencher une guerre, pour accaparer les richesses pétrolières vénézuéliennes au profit des compagnies US et sans doute aussi pour couvrir les turpitudes de sa gestion de la pandémie aux USA. 

Alors que le monde entier se bat contre cette pandémie de COVID 19, alors que son propre pays est en proie à une catastrophe sanitaire sans précédent (à l'exception peut-être, de celle qui a frappé les peuples autochtones américains dès les premiers siècles de l'occupation européenne), le Président-clown  américain déploie  ses troupes  armées autour du Vénézuela.

Bien sûr, le Vénézuela n'a rien fait pour s'attirer les foudres de l'Empire (il a assez à faire avec lui-même). Le pays subit depuis 2016 un blocus financier des USA  mais le fait d'armes le plus récent de Trump à son encontre, a été d'empêcher le FMI d'accorder au Vénézuela une aide de 5 milliards de dollars, prêt demandé pour lutter contre la pandémie de Coronavirus. 

Depuis janvier 2019, près d'une soixantaine de pays valets des Etats-Unis (dont la France-quelle honte !) reconnaissent l'ancien président de l'Assemblée nationale vénézuélienne Juan Guaido comme le président par intérim du Venezuela. Le Président élu constitutionnellement, Nicolas Maduro, lui, bénéficie toujours de l'appui de son peuple, de celui de la Russie, de Cuba et de la Chine et de la reconnaissance de l'ONU.

Or, Juan Guaido a échoué à dresser le peuple vénézuélien contre le président constitutionnel Nicolas Maduro. Il a échoué dans ses tentatives de coup d'état. Il a échoué même à conserver le leadership de la droite vénézuélienne qui semble ne plus vouloir de lui et ne l'a pas réélu à la tête de l'Assemblée nationale. 

Pour contourner ces échecs, les États-uniens ont donc décidé de faire passer Maduro pour un trafiquant de drogue, de le capturer et de le traîner devant leurs tribunaux.

La doctrine Monroe n'avait-elle pas fait de Cuba et des Caraïbes une arrière cour de l'impérialisme américain dès les années 1820 et la loi Helms-Burton  autorisé dès 1996 l'extraterritorialité et même la rétroactivité des lois ?

Autrement dit, les États-uniens s'arrogent le droit de désigner pour tout pays, les dirigeants  qui lui conviennent, et d'y appliquer leurs propres lois.

C'est la même politique qu'ils ont toujours essayé de mener en particulier vis à vis de Cuba. 

Pour connaître la doctrine Monroe et l'impérialisme états-unien dans son rapport à la guerre, voir le lien ci-dessous :

Cuba va-t-en guerre contre le coronavirus

Cuba de son côté a déployé ses troupes  médicales partout dans le monde par solidarité humaine  à l'assaut de la pandémie, en Italie, en Andorre, mais aussi dans toute la Caraïbe et au Vénézuela et même en France (Martinique et Guadeloupe, Guyane et Saint-Pierre et Miquelon).

Même FranceInfo, malgré quelques contorsions et un couplet gratuitement anti-cubain en fin d'article, le reconnaît : Cuba, outre un excellent système médical sait faire preuve de solidarité !

Des médecins cubains étaient déjà intervenus dès le mois dernier en Italie et en Andorre !

Lisez plutôt !

Et Cuba ne se contente pas d'envoyer des équipes médicales. L'île des Caraïbes travaille aussi d'arrache-pied dans le domaine de la recherche médicamenteuse. Elle a déjà développé avec la Chine un médicament qui aide à soigner les conséquences du COVID 19, l'Interferon Alpha 2 B et poursuit ses recherches de vaccin. 

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog