Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le par ruedublogulerougeinsoumis
Les Riens sont présumés coupables

Finalement, la plus grande réussite de Bernard, Françoise, Axel, Alain, François ou Gérard et des autres grands capitalistes, n’est-ce pas d’avoir réussi à culpabiliser Denise, Martin, Joël, Jean-Paul, Mohammed, Youssouf, Ivan et tous leurs autres co-exploités ? (Je préfère parler d’exploités en effet, même si certains, en Absurdistan -C’est le nouveau nom du Macronistan jupitérien-, les nomment alcooliques, gaulois réfractaires, gilets jaunes, Riens ou se plaignent qu’ils soient tous devenus d’affreux procureurs – Quand même ! Bien moutons pour des procureurs...)

N’est-ce pas de leur faute en effet si l’économie ne fonctionne pas en leur faveur, de leur faute s’ils sont pauvres s’ils n’ont pas de boulot et incapables de traverser la rue pour en trouver, du boulot, de leur faute s’ils sont mal logés et encore plus de leur faute s’ils ne sont pas logés du tout ?

Car non, décidément, en quoi l’accaparement des richesses par quelques-uns aurait-il à voir avec leurs problèmes ? Même si le patrimoine cumulé du “top 100“ dépasse cette année les 550 milliards d’euros, et que cette richesse progresse de 30 à 35% chaque année, cela n’a sûrement rien à voir avec les problèmes économiques du plus grand nombre ! Même si d’aucuns, des mécréants probablement, susurrent que si le SMIC avait suivi cette augmentation au cours des dernières années, il serait aujourd’hui à 4610 euros nets par mois !

N’est-ce pas aussi bien entendu carrément de leur faute à ces sans-dents (comme on disait du temps des éléphants) si la planète a tant de problèmes écologiques ? N’ont-ils pas opté chacun pour des formes de transport, de chauffage, de loisirs, grandes consommatrices en énergies sales et dévoreuses de ressources ? Ne sont-ils pas personnellement responsables des salissures de leur propre environnement ? Les sacs plastiques jetés dans l’océan, c’est eux ! La consommation des produits agricoles engraissés au glyphosate, c’est eux ! Même les fêtards rave-partouzeurs tapageurs nocturnes et les gaspilleurs de tout, c’est toujours eux !

Car bien sûr, on se demande en quoi les grands groupes capitalistes ou financiers internationaux, en imposant l’agriculture industrielle, la société de consommation, un mode de production voué à la croissance à tout prix, seraient responsables de la catastrophe écologique en cours ? N’a-t-il pas été clairement établi par Jupiter lui-même que, sauf à adopter le mode de vie des Amishs, des Sauvages ou des Pithécanthropes, retrouver le monde d’avant était finalement la seule solution réaliste pour continuer à faire du pognon ?

C’est même de leur faute, à tous ces addicts de l’effet apéro, s’ils sont malades du COVID : Ont-ils suffisamment fait attention ? Ont-ils bien appliqué les consignes ? Ont-ils mis leur masque, et l’ont-ils bien mis ?  Ont-ils assez lavé leurs mains, respecté les mesures de distanciation “sociale“ ? Et puis, ces râleurs, ces vau - riens, ont-ils payé assez d’impôts pour couvrir le coût exorbitant de certains des gouffres financiers qu’ils ont le culot et la prétention de vouloir maintenir en service au public, comme l’Éducation ou la Santé ?

Et puis, ces radins, ces égoïstes, ont-ils aussi assez consommé pour permettre à notre élite naturelle, ceux qui entreprennent, ceux qui justement ne sont pas des vauriens, ceux qui savent d’habitude s’enrichir, de soutenir leur activité si socialement utile pour qu’elle ruisselle normalement sur tous ?

Évidemment, l’avantage de ces culpabilités, une fois qu’elles sont -ou non- établies, c’est de pouvoir faire entrer quelque menue monnaie grâce aux amendes encourues pour chacun de ces délits. C’est en partie pourquoi le Macronistan  s’est doté d’une police-milice aux ordres, prête à en découdre avec tout citoyen enfreignant une de toutes ces consignes, et surtout avec tout Rien qui voudrait se muer en procureur et contester – le grand mot est lâché- une des mesures jupitériennes.

Mais bien sûr, là aussi, les critiqueurs professionnels ont cru avoir la partie facile en insinuant que prétendre  n’avoir pas besoin de masques alors qu’on n‘en avait tout simplement pas, après leur éradication, dire aussi qu’on n’était pas au courant de l’arrivée de la pandémie pour justifier qu’on n’avait tout simplement plus assez de lits d’hôpitaux après leur dégraissage constant depuis dix ou vingt ans par la Compagnie Sarkozy, la bande à Hollande et la section Macron, auraient pu constituer des mensonges ! Et quid de la pénurie de respirateurs ? Quid de la pénurie de vaccins et de la désorganisation de la vaccination ?

Quelle horreur et quelle ingratitude ces critiques ! Non, nos gouvernants sortent des meilleures écoles genre ENA ou sont recommandés par les meilleures banques privées genre Rothschild. Ils sont donc compétents ! Ils ne mentent d’ailleurs jamais, c’est même là un des effets de la Révolution façon Macron !

Alors, comment peut-on penser ou seulement supposer que la gestion de la pandémie n’a pas été en tous points, parfaite ? La guerre au virus n’est-elle pas menée, dans le plus grand secret – comme il sied à une guerre- par un comité secret du nom de Conseil de Défense, devenu Conseil de défense sanitaire pour les médias, un peu comme, sous Louis XIV, qui s’y forgeait une opinion avant de dire sa volonté (“car telle est ma volonté“) le Conseil d’en Haut fut aussi appelé Grand Conseil ?

Bien sûr, Confinement, Dé-confinement, Re-confinement, couvre-feu local puis couvre-feu national ont été les meilleures des solutions et déboucheront, on ne sait encore quand sur un nième Re-confinement. Dorénavant le monde d’après continuera comme précédemment, indéfiniment.

Ces décisions ont toujours été prises, nous dit-on, après mûre réflexion.

Certes, cette maestria a débouché sur le sobriquet d’“Absurdistan“ décerné par la presse étrangère au Macronistan.

Il n’y a donc plus qu’une solution pour trouver les coupables à la crise économique, sanitaire, sociale et même environnementale, une seule solution pour expliquer le foutoir français de sa gestion : que les Riens se lèvent à genoux et avouent tout !

 

À moins que, comme bien souvent, ce soit encore une fois la faute à Mélenchon !

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog