Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Rue du Blogule Rouge Insoumis

Rue du Blogule Rouge Insoumis

Dans la rue du blogule rouge on s'intéresse à toutes les affaires de la cité et des citoyens.

Publié le par ruedublogulerouge.over-blog.com
Publié dans : #Politique nationale

Avec la réforme des retraites, nous sommes face à un choix de civilisation_: en 2050, 30_% de la population sera âgée de 60 ans et plus. La droite a un projet simple : casser le droit à la retraite à 60 ans et tirer vers le bas le niveau des pensions pour aller vers un système par capitalisation. Nous pensons qu’un autre choix est possible, il est nécessaire de conforter notre système actuel de solidarité par répartition à partir des principes suivants :

1. la retraite à 60 ans à taux plein, c’est à dire concrètement à 75% du salaire de référence.

2. La reconnaissance de cette retraite comme un temps utile pour la société.

3. La sécurisation de l’emploi entre 18 et 60 ans en permettant que toutes les périodes d’emploi, de chômage ou de formation ouvrent droit à cotisation.

4. Élever le volume et le taux des cotisations pour la retraite en faisant cotiser les revenus financiers et en pénalisant les entreprises qui font du chômage. 

"Rue du Blogule Rouge" reproduit ici l'article de Daniel Vince dans  "Périscope" d'octobre 2010 :

"L’avenir des retraites ne se résume pas à une question démographique ou comptable, il est d’abord un enjeu de civilisation.

Pour la droite, pour le MEDEF, les retraités sont une charge, ils vivent sur le dos de la société. Constatons au contraire que les 14 millions de retraités jouent  un rôle économique et social indiscutablement positif.

Economiquement, grâce à leur pouvoir d’achat, ils représentent un important moteur d’activité. Ils sont même créateurs d’emplois, par exemple dans le domaine des services à la personne, dans celui de la santé, ou des établissements d’hébergement.

L’utilité sociale de celles et ceux qui accèdent à la retraite  n’est pas à démontrer.

Les retraités sont d’ailleurs tout sauf inactifs. Ils ont un rôle social important, avec une intense activité bénévole dans les associations culturelles, sportives, sociales ; on le voit bien à Périgny.

Même si certains reprennent un emploi parce que financièrement, ils ne peuvent faire autrement (il y a plus de 4 millions de retraités pauvres en France), au nom de quoi les années d’espérance de vie après soixante ans (22 ans pour les hommes, 27 pour les femmes) devraient elles être automatiquement affectées au travail salarié ?

Est-ce que la seule question qui vaille d’être posée face au défi démographique serait d’être utile au Capital plus longtemps ?

En contraignant les salariés à travailler plus âgés, droite et MEDEF s’opposent en réalité à l’épanouissement d’une liberté nouvelle.

Beaucoup d’entre nous espèrent en effet que la retraite sera le moment de tous les possibles, le moment où chacun sera enfin libre de ses choix.

C’est tous ensemble que, face à la droite, nous devons affirmer et conquérir cette liberté !"

 

                                                                                                  Daniel Vince

                                                                                               Elu communiste d’ACP

 

  "Le Blogule Rouge" reproduit ici l'article de Sud-Ouest  du 9 octobre 2010 :

 

9 octobre 2010 06h55 | Sud Ouest    
Retraites : une nouvelle journée de manifestations prévue pour le 16 octobre

Les syndicats appellent à une nouvelle journée de manifestations. Elle succèdera à la journée interprofessionelle de grève déjà programmée mardi 12 octobre

A Angoulême le 2 octobre, les manifestants étaient nombreux pour la journée de mobililsation contre la réforme des retraites (Photo Isabelle Louvier)
A Angoulême le 2 octobre, les manifestants étaient nombreux pour la journée de mobililsation contre la réforme des retraites (Photo Isabelle Louvier)
Les syndicats ont décidé d'appeler à une nouvelle journée de manifestations, le samedi 16 octobre contre le projet de réforme des retraites, selon une source syndicale.

Les huit organisations de l'intersyndicale nationale (CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, FSU, Solidaires et Unsa) se sont retrouvées vendredi à la mi-journée au siège de l'Unsa à Bagnolet (Seine-Saint-Denis). Force ouvrière et la CFE-CGC n'ont pas paraphé le texte, mais appellent cependant aussi à cette journée de manifestations. L'intersyndicale a fixé sa  prochaine réunion au 14 octobre "pour évaluer à nouveau la situation et envisager les suites" de la mobilisation.

La journée du 16 octobre sera la seconde journée de manifestations organisée un week-end depuis le début de la mobilisation contre le projet gouvernemental. Sa finalité est de permettre à des personnes qui n'ont pas le loisir de faire grère, de se joindre au mouvement.

Une journée de manifestations déjà programmée le 12 octobre

Une journée interprofessionnelle de grèves et manifestations a déjà été programmée mardi prochain, le 12 octobre, avec des préavis de grève reconductibles dans de nombreux secteurs. A la SNCF, tous les syndicats sont sur la ligne d'un mouvement reconductible pour la première fois depuis la réforme des régimes spéciaux de retraite fin 2007. A la RATP, la CGT, FO, SUD, et la CFDT ont également déposé un préavis de grève illimitée.

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Rue du Blogule Rouge, 17180 Périgny, annonce la couleur : c'est rouge !

Hébergé par Overblog